Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17/10/2010

Filière solaire: enfin une volonté politique en région Languedoc-Roussillon?

Midi Libre est revenu hier sur la question de la filière solaire dans notre région. Poussé par un prix de rachat moins élevé qui favorisera enfin les taux d'ensolleillement réellement performant, le Conseil Régional prend enfin quelques mesures pour développer le secteur en Languedoc-Roussillon. Dommage qu'elle n'envisage cependant que le photovoltaïque et oublie la filière thermique, qui pourrait pourvoir plus d'emplois dans la région.

Midi Libre.gifPour le tiers des habitants de la région, la préservation de l’environnement et les énergies renouvelables constituent une priorité. Un récent sondage TNS-Sofres, commandé par la région Languedoc-Roussillon, est venu confirmer ce que l’on sait depuis pas mal de temps : la préoccupation environnementale occupe de plus en plus de place dans les esprits. Les perspectives liées au changement climatique ont servi de détonateur. D’autant que les spécialistes n’y vont pas par quatre chemins, à l’instar de cet expert parlant du réchauffement de la planète comme d’« une arme de destruction massive, au moins aussi dangereuse que les armes chimiques, nucléaires ou biologiques, et donc que le terrorisme international ».

En Languedoc-Roussillon, où en est-on ? L’électricité hydraulique tient toujours le haut du pavé dans la production liée aux énergies renouvelables. A côté de cela, le photovoltaïque et ses panneaux solaires ont le vent en poupe. Ils bénéficient d’une cote supérieure à celle de l’éolien, handicapé par de multiples freins administratifs censés limiter l’atteinte paysagère. Et par l’absence d’une réelle volonté politique mettant à mal la filière. Résultat : avec 400 mégawatts (MW) raccordés au réseau, la Région n’occupe plus que le 6e rang national alors qu’elle fut pionnière.

Lire la suite

26/03/2010

Julien Deveze interviewé par le Midi-Libre

photo midilibre.jpg« Si c'était à refaire, peut-être ne referions-nous pas les choses comme ça. » Julien Devèze, candidat Nouveau Centre sur la liste gardoise de Raymond Couderc, l'avoue. Quelques jours après le second tour de l'élection régionale, le jeune élu nîmois admet que, « peut-être, la stratégie d'union n'était pas la bonne. On a choisi la voie de la responsabilité. En première analyse, nous avons tenu compte des résultats obtenus lors des dernières élections à Nîmes grâce à l'union avec l'UMP dès le premier tour, ou à Perpignan ».

Retrouvez l'intégralité de l'itw sur le site "midilibre.com"