Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17/10/2010

Filière solaire: enfin une volonté politique en région Languedoc-Roussillon?

Midi Libre est revenu hier sur la question de la filière solaire dans notre région. Poussé par un prix de rachat moins élevé qui favorisera enfin les taux d'ensolleillement réellement performant, le Conseil Régional prend enfin quelques mesures pour développer le secteur en Languedoc-Roussillon. Dommage qu'elle n'envisage cependant que le photovoltaïque et oublie la filière thermique, qui pourrait pourvoir plus d'emplois dans la région.

Midi Libre.gifPour le tiers des habitants de la région, la préservation de l’environnement et les énergies renouvelables constituent une priorité. Un récent sondage TNS-Sofres, commandé par la région Languedoc-Roussillon, est venu confirmer ce que l’on sait depuis pas mal de temps : la préoccupation environnementale occupe de plus en plus de place dans les esprits. Les perspectives liées au changement climatique ont servi de détonateur. D’autant que les spécialistes n’y vont pas par quatre chemins, à l’instar de cet expert parlant du réchauffement de la planète comme d’« une arme de destruction massive, au moins aussi dangereuse que les armes chimiques, nucléaires ou biologiques, et donc que le terrorisme international ».

En Languedoc-Roussillon, où en est-on ? L’électricité hydraulique tient toujours le haut du pavé dans la production liée aux énergies renouvelables. A côté de cela, le photovoltaïque et ses panneaux solaires ont le vent en poupe. Ils bénéficient d’une cote supérieure à celle de l’éolien, handicapé par de multiples freins administratifs censés limiter l’atteinte paysagère. Et par l’absence d’une réelle volonté politique mettant à mal la filière. Résultat : avec 400 mégawatts (MW) raccordés au réseau, la Région n’occupe plus que le 6e rang national alors qu’elle fut pionnière.

Lire la suite

08/05/2010

Pour Midi-Libre, le Languedoc-Roussillon veut "rayonner" grâce au solaire!

Midi-Libre consacre ce matin un article conséquent au développement de la filière solaire dans notre région. Porté par le pôle de compétitivité Derbi, le projet aurait pour objectif de faire du Languedoc-Roussillon la région leader en matière d'énergie solaire... On ne peut évidemment que soutenir!

Article de Pierre BRUYNOOGHE - Midi Libre du 7 mai 2010. Energie: Le Languedoc-Roussillon veut rayonner grâce au Solaire

Un nouveau pôle qui pourrait intégrer, selon André Joffre, le Président du pôle Derbi, l'ensemble des forces de recherche de la région, comme Polytech, ou l'école des Mines d'Alès, entre autres... Le coût global du projet s'élèverait à 100 millions d'€, dont la moitié viendrait de fonds privés, et l'autre moitié, de l'Etat dans le cadre des investissements financés par le Grand Emprunt dédié aux pôles de compétitivité.

Le Conseil Régional est annoncé comme soutien du projet. Espérons-le; sachant cependant que les relations entre le Président Frêche et le pôle de compétitivité Derbi n'ont pas été tellement faciles au cours du premier mandat. Il semblerait que le pilotage de la structure par l'Etat n'était pas au goût de l'impérator de Septimanie... Il faudra donc rester vigilant sur le sujet.

15/03/2010

Réaction au Premier tour des élections régionales

Evidemment, nous ne pouvons qu'être déçus du résultat de ce premier tour. En premier lieu en raison de la forte abstention qui a marqué ce scrutin. Chacun pourra tirer les enseignements qu'il voudra de cette abstention, mais pour ma part, je préfère attendre de voir le taux de participation au second tour. En effet, il est possible que face à la situation bien particulière de notre région, les électeurs aient fait le choix d'attendre avant de se prononcer. Nous n'avons sans doute pas su faire prendre conscience aux électeurs de l'enjeu que représente la gestion de la collectivité régionale sur leur quotidien. Dans ce contexte de sur-médiatisation du Président de région actuel, nous avons aussi, sans doute, eu du mal à faire connaître notre projet pour cette région. Il est pourtant, le plus cohérent, le plus sérieux, et le plus en phase avec les préoccupations d'aujourd'hui et de demain de nos concitoyens.

Il faut aussi entendre ce que les électeurs qui se sont déplacés avaient à nous dire lors de ce premier tour. Ils ont pour beaucoup, voulu exprimer leur inquiétude pour l'avenir. A nous aujourd'hui de leur apporter, non seulement une écoute, mais des réponses.

Le travail de terrain paiera... et c'est pourquoi nous allons continuer à diffuser au porte à porte, notre message.

Au second tour, je suis persuadé, que face à ce choix clair, face à la démagogie, qu'elle soit de droite ou de gauche, beaucoup d'électeurs du premier tour viendront porter leur voix sur la liste de Raymond COUDERC.