Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/02/2012

Les propositions institutionnelles de Bayrou ne rénoveront pas en profondeur notre démocratie

Pour un candidat qui dit vouloir rompre avec la pratique actuelle de la politique, les propositions de François Bayrou, ne pourront qu'étonner par leur manque d'ambition.

N'oublions pas que le discours centriste est avant tout un discours de la méthode, et c'est bien sur ce plan là que François Bayrou estime apporter sa différence avec l'UMP et le PS.

Cependant, on ne peut pas dire que l'on va changer la vie politique française et rassembler les français, en conservant des institutions et la prédominance un mode de scrutin - le scrutin majoritaire - qui favorisent l'opposition d'une motié des français contre l'autre.

Par ailleurs, pour le leader d'un mouvement qui se dit démocrate, on peut s'étonner de la tonalité "anti-parlementaire" de certaines propositions, quand, les centristes appellent généralement au renforcement des pouvoirs du parlement.

Héritiers de Montesquieu, les tenants de la tradition libérale-démocrate, les centristes historiques de ce pays pensent que, dans une démocratie, un pouvoir n'est légitime qu'à proportion de la légitimité des procédures par lesquelles le peuple les constitue. Avec le scrutin majoritaire, l'ambiguité de la position de François Bayrou ne garantie en rien la justice de son action, ni même les orientations de sa politique.

En 2007, nous proposions avec l'UDF une 6ème République avec un régime présidentiel clairement assumé. Nous regrettons que François Bayrou l'ait oublié au cours de sa campagne de 2007.

La suite de la note vous propose une analyse détaillée des 12 propositions de François Bayrou sur les institutions.

Lire la suite

24/02/2012

Pourquoi j'ai co-signé la motion d'Hervé MORIN... et pourquoi je soutiens Nicolas SARKOZY

Samedi 25 février, le Nouveau Centre tiendra un congrès pour choisir sa ligne lors des prochaines échéances électorales. J'ai choisi de soutenir et de co-signer la motion d'Hervé MORIN pour sa clarté, et son ambition.

Pour sa clarté, car elle appelle sans ambiguité à soutenir Nicolas SARKOZY.

Pour son ambition, car elle est une véritable feuille de route pour le centre droit au sein de la majorité présidentielle.

Lire la suite

17/01/2012

La question du mariage gay interroge nos institutions sur leur capacité à prendre des décisions politiquement et socialement correctes

mariage gay, société,proportionnelleQuand nos institutions escamottent le spectateur impartial et lui préfèrent systématiquement l'effet Olson.

Un peu comme tout le monde, j'ai un avis sur les questions relatives au mariage et à l'adoption par les couples gay. J'ai essayé de le construire à force de réflexion, en mettant face à face, à la fois le sentiment d'empathie que je peux ressentir pour les personnes directement concernées, mes valeurs éthiques, mais aussi et surtout le sens que cette réponse, si elle était appliquée, pourrait donner à la société toute entière.

Cette réflexion, qui comme toute réflexion, n'est pas terminée, et susceptible d'évolution, en est depuis un petit moment à ce point:

Adoption OUI, mariage NON!

Ce qui importe cependant, ce n'est pas mon avis. Après tout, il n'a pas plus d'importance que celui de Madame Michu. Ce qui importe, c'est la façon pour nos institutions de répondre à cette question... 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

Lire la suite