Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/09/2009

Préparer notre projet...

Il s'agit là du postulat de départ de notre projet... les différents chocs pétroliers que nous avons connu depuis 30 ans, ne sont que les prémices d'un monde où l'énergie fossile sera de plus en plus rare, de plus en plus difficile à extraire, et donc de plus en plus chère.

Le baril de pétrole finira fatalement par couter 200 dollars... et cela modifiera radicalement nos habitudes de vie: d'abord pour nous déplacer. La voiture ne sera plus envisageable pour un Nîmes-Montpellier à 50€ d'essence... il faudra adapter l'offre TER à ces nouveaux comportements.
Ensuite pour nous loger, et nous chauffer... il y a beaucoup à faire dans le domaine de l'éco-construction, et surtout dans la formation professionnelle de ce secteur.
Enfin pour nous habiller, nous nourrir, nous équiper... nous devrons nous appuyer sur le développement des filières courtes, que ce soit dans le domaine agricole, ou industriel, sans oublier l'artisanat, à l'heure prochaine ou le "réparable" reprendra enfin ses droits face au "tout-jetable".

En ce sens, la réflexion menée sur la taxe carbone aujourd'hui me paraît particulièrement judicieuse dans la mesure, où elle constituera un moyen de nous adapter en douceur à ces nouveaux modes de vie...

03/09/2009

Débat autour de la Taxe Carbone

Le principe de la taxe carbone est de faire payer plus cher ce qui consomme de l'énergie fossile, que ce soit pour sa fabrication, pour son transport, ou pour son utilisation.

L'énergie fossile, c'est, entre autres, le pétrole. Or, me direz-vous, on paie déjà sufisamment cher nos carburants, avec les chocs pétroliers, et l'augmentation régulière du prix du baril!

Je vous répondrai, certes, mais qui en profite? Certes, mais que fait-on pour changer nos habitudes?
C'est tout l'intérêt de la Taxe Carbone, nous préparer à l'avenir. Et profiter de son produit pour faire évoluer nos structures, notre fiscalité, notre consommation.

C'est aujourd'hui le cas de la TIPP (Taxe intérieure sur les produits pétroliers) qui lisse, en augmentant, le prix du carburant et adoucit les chocs pétroliers tout en permettant à l'Etat de disposer d'une recette fiscale supplémentaire.

La taxe carbone doit pour sa part, profiter à nos emplois en transférant les charges qui pèsent sur le travail des entreprises et des salariés, vers l'énergie aujourd'hui trop peu coûteuse par rapport à la pénurie qui nous touchera demain.

Il ne faudra pas oublier, de permettre aux foyers ruraux qui ne disposent pas de transports en commun - principale discrimination par rapport aux urbains sur le coût de l'énergie - de bénéficier du fameux chèque vert.

Aujourd'hui, les français ont le sentiment de voir émerger, un simple impôt supplémentaire... c'est absolument faux, si le gouvernement en fait l'outil principal d'une révolution fiscale nécessaires pour s'adapter au monde d'aujourd'hui et de demain.