Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/02/2010

Julien DEVEZE invité de Politiques à la Ferme au Salon Millésime Bio de Montpellier


Politiques à la Ferme est une nouvelle émission qui propose aux politiques de rencontrer, sur le terrain, les agriculteurs de leur région. Julien DEVEZE était leur invité le 25 janvier dernier lors du salon Millésime Bio.


Politiques à la Ferme, Episode 2 : Languedoc Roussillon
envoyé par tv_agri. - L'actualité du moment en vidéo.

06/01/2010

Hervé MORIN, interviewé dans l'Indépendant ce matin

herve Morin.jpgLe ministre de la Défense sera en terre catalane demain dans son habit de président du Nouveau Centre pour évoquer la campagne des régionales. Plus que jamais, il affirme haut et fort sa volonté de refonder l'UDF, dont il se sent l'héritier.

 Le Nouveau Centre s'engage dans les élections régionales de mars prochain au côté de l'UMP, quelle place sera accordée à vos représentants sur les listes en Languedoc-Roussillon ?

Hervé MORIN: "Ecoutez, c'est trop tôt pour donner un bilan définitif. Le Languedoc-Roussillon est une région dans laquelle les discussions se passent plutôt bien. Il y aura notamment Julien Devèze, jeune centriste du Gard, et dans les P.-O. Annabelle Brunet. Pour nous, ces élections régionales sont l'occasion de faire entrer dans le grand bain un certain nombre de jeunes. Le principe national étant de présenter 20 % de candidats Nouveau Centre dans chacun des trois tiers des listes. Et au niveau des régions, on peut avoir une pondération différente en fonction de chaque département."

Retrouvez l'intégralité de l'interview sur L'Independant.com

 

02/11/2009

Les Echos: la France va devoir importer massivement de l'électricité cet hiver...

Les Echos de ce jour dressent un constat alarmant sur la pénurie d'électricité en période de pointe qui risque de frapper la France cet hiver. Notre indépendance énergétique dévelopée à l'aide du nucléaire depuis les années 70, risque d'être remise en cause. C'est en effet, la deuxième année d'affilée que nous allons devoir importer de l'électricité.

En cause, notamment, le chauffage électrique qui équipe près d'un tiers de nos foyers en France et qui impliquera cette année, une augmentation de 2100 MW par baisse d'un degré de la température.

Le cap du tarif électrique n'est pas prêt d'arrêter son orientation à la hausse!