Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05/01/2012

"Nul ne peut se sentir à la fois responsable et désespéré" Antoine de Saint Exupéry

Reboot universe.jpg"Chers lecteurs,

Permettez-moi, en ce début d'année, et un peu plus tôt que l'an dernier, de vous présenter tous mes voeux pour cette année 2012.

Pour notre monde, pour notre Europe, pour notre pays et notre région, dont les évènements marquants en 2011 n'étaient guère réjouissants, permettez moi également de tracer quelques lignes pour espérer.

Espérons que ce monde prenne conscience de ses limites. Qu'enfin, toutes les nations prennent la mesure de l'urgence du changement. Le vrai. La conférence de Doha a été, ne nous en cachons pas, un demi-échec, et des discussions remises aux calendes grecques. Cela est passé totalement inaperçu dans notre pays. Enjeu n°1 il y a 5 ans grâce à l'action de Nicolas HULOT, le véritable débat démocratique de 2007 a débouché sur le Grenelle de l'Environnement et de véritables efforts ont été faits au cours de cette législature pour améliorer la situation énergétique de la France. Aujourd'hui, si l'on en croit "Les Verts" et Eva Joly, le seul enjeu écologique dans ce pays, et dans le monde, serait l'arrêt du nucléaire. Espérant jouer sur les peurs, s'appuyant sur l'émotion légitime suscitée par Fukushima, les Verts confirment leur rôle de premier plan dans la décrédibilisation de l'écologie en France, et, plus grave, porteront au regard de l'histoire, une lourde part de responsabilité en cas d'échec de la transition énergétique dans notre pays.

Alors réveillons-nous, et soyons vigilants sur la question énergétique, sans se laisser emporter par des débats politiciens. Pensons au concret et souhaitons pour 2012, que le monde s'offre enfin un avenir durable. Que les pays occidentaux, sur-consommateurs apprennent la sobriété. Que les pays émergents, n'aient pas d'esprit de revanche sur nous et qu'ils ne commettent pas aujourd'hui, les erreurs du passé.

"J'ai beau aimer la politique, je lui préfère encore la démocratie."

Espérons que notre Europe trouve enfin la force politique d'harmoniser ses politiques. L'euro est en crise parce que nous n'avons pas su faire l'Europe autrement que par le commerce. L'Europe, ce doit être aussi une Europe démocratique qui demain pourra devenir une Europe sociale et fiscale. Une Europe plus forte pour peser sur ce monde qui est en train de changer.

Alors faisons de l'Europe notre grand projet commun, et construisons une économie française et européenne fortes et harmonieuses. Il faudra pour cela mettre un terme à la véritable politique de la terre brûlée menée depuis des décennies par nos gouvernants: celle qui consiste à user de la dette comme d'une source de revenus pour l'Etat. Il faudra trouver d'autres sources de financement sans pour autant alourdir encore le coût du travail qui pénalise tant nos entreprises que notre balance commerciale est déficitaire avec tous nos partenaires européens excepté la Grande-Bretagne, et la Grèce. La TVA Sociale fait partie de ces solutions. Espérons qu'elle ne subira pas le même sort que la Taxe Carbone, victime d'un système politique qui conduit des soit-disants responsables politiques à renier leurs propres idées sur la simple base qu'elles sont récupérées par d'autres et qu'elles sont impopulaires.

Espérons pour notre France, enfin, une véritable démocratie. J'ai beau aimer la politique, je lui préfère encore la démocratie. Et il est bien triste de voir quelle tournure est en train de prendre l'élection présidentielle. Celle qui, il faut le rappeler, est censée légitimer la politique de notre pays pour les cinq ans à venir. Celle qui malheureusement n'offre aux français que des invectives et des égos persuadés d'être les sauveurs de la France. Celle qui ne produit que des débats tronqués par la démagogie et la volonté absolue de ne pas déplaire pour conquérir le pouvoir.

Alors faisons de la 6ème République le socle d'une démocratie apaisée. Un socle où les pouvoirs exécutifs et législatifs échangent discutent, entrent en rapport de force, pourquoi pas? Mais qu'il n'existe plus de soumission de l'un à l'autre. Un socle où les gouvernants retrouvent légitimité et efficacité dans la conduite des réformes.  Où le peuple français retrouve l'expression de sa diversité politique et ne donne plus un chèque en blanc pour cinq ans à un seul homme, mais aussi à des députés qui représentent leurs idées, et à des sénateurs qui représentent les intérêts de leur territoire.

"C'est un monde nouveau qu'il faudra leur apprendre. Un monde sans doute moins facile, mais peut-être aussi plus profond, et plus serein"

Espérons alors que nos régions, et notre Languedoc-Roussillon retrouvent autre chose que des politiques de rente, de clientèlisme, qui s'affichent partout, mais que l'on ne voit nulle part. Que les majorités sorties des urnes ne soient plus le résultat de votes de protestations mais l'expression de notre adhésion à des projets d'avenir, ambitieux et cohérent pour notre territoire.

Alors faisons enfin fructifier les atouts de notre région: son attractivité, son climat, sa situation au carrefour de l'Europe et de la Méditerranée. Maintenons sa qualité de vie en réaffirmant des principes de bien-vivre collectifs, comme le respect et l'autorité. Donnons lui aussi une nouvelle vocation industrielle et énergétique en investissant massivement dans les énergies renouvelables,  en créant de nouvelles synergies entrepreunariales, et en développant nos structures de recherches et nos universités.

Espérons enfin, que chacun d'entre nous, prendra la mesure des défis qui nous attendent, et qui attendent surtout les générations à venir. C'est un monde nouveau qu'il faudra leur apprendre. Un monde sans doute moins facile, mais peut-être aussi plus profond, et plus serein. Le tout est de s'en sentir acteur et responsable.

Alors nous pourrons regarder l'avenir avec espoir, car comme le disait Antoine de Saint-Exupéry "Nul ne peut se sentir à la fois responsable et désespéré".

 

16:41 Publié dans Edito | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.