Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/01/2010

Les Jeunes Centristes et les Jeunes Pop se retrouvent autour de leurs candidats pour la journée de l'Ethique

Etjique & Politique Jeunes Centristes & Jeunes Pop.jpgLes Jeunes Centristes et les jeunes Populaires étaient réunis ce soir à Nîmes à l'occasion de la Journée de l'Ethique pour évoquer l'engagement des jeunes dans ces élections régionales... Julien DEVEZE, n°5  de la liste gardois était aux côtés d'Eddy VALADIER, de Julien PLANTIER, Président des Jeunes Pop du Gard, de son adjoint Pierre MARTIN,  d'Eline ENRIQUEZ-BOUZANQUET, Présidente des Jeunes Centristes du Languedoc-Roussillon et de Thomas ELEXHAUSER, Vice-Président National des Jeunes Centristes pour évoquer ces deux questions majeures: l'engagement des jeunes en politique et la nouvelle pratique morale de cette dernière, vous trouverez ci-dessous le CR de l'intervention d'Eline & de Julien à cette occasion

"INTERVENTION D'ELINE ENRIQUEZ-BOUZANQUET:

Je voudrais tout d'abord dire que je suis très heureuse de la tournure que prend les choses dans cette campagne des élections régionales.

 Après l'élection de Damien ABAD, notre président national des au Parlement Européen, les Jeunes Centristes ont encore eu l'occasion d'occuper de fortes responsabilités dans cette élection régionale, puisque c'est Julien DEVEZE, qui a été choisi par notre mouvement pour coordonner le projet régional du Nouveau Centre en Languedoc-Roussillon.

 Comme pour les Jeunes Pop, non seulement nous avons pu participer activement à la définition des propositions que notre mouvement a remis à Raymond Couderc au cours des réunions thématiques qui ont été organisées de septembre à décembre par Julien ; mais les priorités, les orientations mêmes de ce projet étaient directement tournées vers ce qui préoccupe tous les jeunes : leur avenir.

 Nous sommes tous préoccupés par les questions liées à l'énergie qui conditionnent l'environnement, l'économie, les emplois, la qualité de vie des prochaines décennies.

 C'est à ces préoccupations que Julien et les autres co-listiers du Nouveau Centre, je pense en particulier pour le Gard à Hélène ALLIEZ-YANNICOPOULOS, et à Annabelle BRUNET, elle aussi Jeune Centriste et n°2 sur la liste des P.O, ont eu envie de répondre en déclinant leur projet sur la mise en place d'une filière solaire forte, sur le développement des transports en commun, et sur la formation professionnelle dans les emplois verts pour ne citer que ces trois exemples.

Alors évidemment, c'est avec enthousiasme que nous nous lançons dans cette campagne ! car avec Eddy VALADIER, qui lui aussi, incarne le renouvellement politique chez nos amis de l'UMP, et Julien, c'est l'assurance d'avoir pour la région une vision à long terme, une vision responsable, dont la politique ne sera pas uniquement guidée par l'intérêt électoral et le clientèlisme, ce qui, pour moi, est l'anti-thèse de l'éthique en politique."

Intervention de Julien DEVEZE:

 "Je suis très heureux qu'Eline et Julien aient pris cette initiative de rassembler les jeunes parce que ces élections régionales, comme de la politique en général,  ils doivent s'en saisir !

Moi je le constate tous les jours, les jeunes sont de plus en plus nombreux à se sentir concernés par la politique, et je pense cela pour deux raisons :

  • - d'abord sur la forme, avec des moyens de communication qui s'adressent plus facilement à eux. Le web 2.0, il a transformé internet d'un moyen d'information à un moyen d'échange participatif qui permet une nouvelle expression de ses convictions, pour beaucoup de jeunes qui n'osaient pas avant franchir la porte d'une permanence. (Citer Epicentre, Les créateurs de possible, et évidemment Facebook & Twitter)
  • - Cet échange rendu possible a permis aux responsables politiques de mieux comprendre les attentes et les aspirations des jeunes. De changer aussi, certainement, leur regard sur eux, et une relation de confiance s'est instaurée.

 Les jeunes sont des citoyens à part entière. Ce n'est pas une catégorie à part, et si leurs préoccupations quotidiennes ont des spécificités (logement, études-formation, etc...), le sens de leur engagement politique, de leurs convictions dépasse largement le cadre des intérêts catégoriels. Et ça les politiques l'ont bien compris.

 Les RESPONSABLES POLITIQUES, et je le dis au sens, d'un esprit de responsabilité par opposition à la démagogie de certains dont le seul but est de se faire ré-élire en pratiquant le clientélisme et l'immobilisme, que les meilleurs soutiens aux politiques courageuses et  aux réformes d'avenir étaient les jeunes.

 C'est d'ailleurs tout le sens de cette réunion prévue à l'occasion de la journée de l'éthique. L'Ethique en politique c'est avant tout dire la vérité à ses concitoyens. Le prendre pour ce qu'il est... non pas pour un con, comme Georges FRECHE, mais pour un citoyen responsable prêt à se retrousser les manches pour préserver son avenir et celui de ses enfants, dès lors que les efforts sont équitablement répartis.

C'est avant tout cela que souhaite les jeunes... et c'est avant comme cela que nous voulons agir. Jean Monnet disait, et c'est la devise des jeunes centristes : « il y a ceux qui veulent être quelqu'un et ceux qui veulent faire quelque chose »...

 Et bien nous clairement Jeunes Centristes et Jeunes Pop avons bien compris que notre réussite ne pourra jamais se faire au détriment de celui de notre région, de notre société.

 Nous voulons changer le Languedoc-Roussillon pour réussir ensemble !"

15/01/2010

Le Nouveau centre s'engage aux côtés de Raymond Couderc

Conf de presse 1.jpgLors d’une conférence de presse à la permanence de campagne de la Majorité Présidentielle à Montpellier, Yvan LACHAUD, Secrétaire Général du Nouveau Centre, Julien DEVEZE, Chef de file du parti centriste pour les élections régionales en Languedoc-Roussillon, et les chefs de file départementaux (Annabelle BRUNET pour les P.O - Jean-Jacques PONS pour l'Hérault - Viviane MENNESSON pour l'Aude) du Nouveau Centre pour les élections régionales ont fait part de leur soutien à Raymond COUDERC.

 

Yvan LACHAUD a resitué le contexte national de l’accord UMP-NOUVEAU CENTRE et a évoqué sa déclinaison régionale qui porte sur les hommes comme sur les projets. Il a rappelé que les élections européennes et les municipales à Perpignan avait montré l’efficacité de la stratégie d’union de la majorité présidentielle, et qu’en matière électorale « 2+2=5 ».

 

Julien DEVEZE, 32 ans, coordonnateur du projet Nouveau Centre, a présenté pour sa part les grandes orientations que les centristes comptaient défendre dans cette campagne. En l’occurrence, la réponse aux défis que pose l’avenir dans notre région, et en premier lieu celui du développement durable et de la précarité énergétique. Il a, par ailleurs, fustigé « une politique régionale qui s’affiche partout, mais que l’on ne voit nulle part ». Tout le contraire de la philosophie de Raymond COUDERC, qui selon le jeune gardois a un style fait d’humilité, d’ouverture d’esprit et de responsabilité. « Je suis fier de faire partie de son équipe » a-t-il déclaré en conclusion de son intervention. Il sera le troisième homme de la campagne gardoise derrière Eddy VALADIER et Christophe RIVENQ et sera accompagné d’Hélène ALLIEZ-YANNICOPOULOS, Adjointe au Maire de Nîmes en charge du Développement Durable qui elle sera en 6ème position.

 

Déclaration de Julien DEVEZE lors de la conférence de presse:

 

 

representants dptaux 2.jpg"Je voudrais tout d’abord remercier Yvan LACHAUD et Raymond COUDERC, car c’est une chance quand on est jeune d’avoir l’occasion d’exprimer ses idées en totale liberté comme ils m’ont tous deux permis de le faire. Ils ont tous deux une grande ouverture d’esprit, un sens aigu des enjeux de l’avenir, mais aussi et surtout un esprit de responsabilité remarquable.

 

Cet esprit de responsabilité qui a dicté, il y a bientôt 15 ans, mon engagement à l’UDF.

 

Cet esprit de responsabilité qui s’oppose coûte que coûte aux discours faciles, aux promesses de campagne que l’on sait pertinemment ne pas pouvoir tenir, en un mot à la démagogie.

 

Cet esprit de responsabilité, qui au contraire, fait face aux problèmes, les voit d’un œil objectif et non partisan, et participe à leur résolution.

 

 Cet esprit de responsabilité qui a guidé, depuis le mois de juillet dernier, notre réflexion sur ce que nous pouvons et devons faire pour permettre à notre région de relever les défis qui se posent à elle.

 

Parmi ces défis, celui de l’adaptation de notre économie aux contraintes énergétiques est certainement un des plus importants. Il appelle les mêmes réponses que l’exigence du développement durable. Et si le Nouveau Centre s’est emparé de cette question c’est parce qu’elle implique ce qui fait depuis toujours nos valeurs : responsabilité individuelle, humanisme, préoccupations sociales, et vision à long terme.

 

La région doit prendre toute sa part dans ce combat contre la précarité énergétique : elle est responsable de la formation professionnelle… or, les artisans vous diront qu’ils souffrent cruellement d’un manque de main d’œuvre qualifiée dans les éco-constructions ! Avec un taux de chômage comme le nôtre, c’est plutôt dommage. Elle est responsable du développement économique… or, nous devons importer massivement tous les éco-matériaux d’Allemagne et des pays scandinaves… qu’attend-on pour développer cette filière…

 

Il ne s’agit là que de deux points, mais les exemples sont nombreux pour illustrer l’impréparation de la région face à l’avenir… un avenir qui frappe dès aujourd’hui à nos portes. TER, énergies renouvelables, logement étudiant et logement social, sont encore de nombreux secteurs dans lesquels l’impéritie de la région est frappant.

 

Alors je parlais en préambule d’esprit de responsabilité… et bien je peux vous dire que c’est bien ce qui manque aujourd’hui à la tête de la Région. Quand on préfère dépenser des millions sur la communication pour faire croire qu’on a un bon bilan, plutôt que d’investir là où ça ne se voit pas, mais là où c’est utile, je dis que c’est une politique d’un autre âge dont on ne peut plus se payer le luxe. Notre région mérite mieux qu’une politique qui s’affiche partout mais qu’on ne voit nulle part.

 

Alors parce que l’union est le plus sur moyen pour nous mener à la victoire, et parce c’est avec quelqu’un comme Raymond COUDERC que nous pourrons préparer l’avenir… je suis heureux et fier de me mettre à son service dans ces élections régionales."

06/01/2010

Hervé MORIN, interviewé dans l'Indépendant ce matin

herve Morin.jpgLe ministre de la Défense sera en terre catalane demain dans son habit de président du Nouveau Centre pour évoquer la campagne des régionales. Plus que jamais, il affirme haut et fort sa volonté de refonder l'UDF, dont il se sent l'héritier.

 Le Nouveau Centre s'engage dans les élections régionales de mars prochain au côté de l'UMP, quelle place sera accordée à vos représentants sur les listes en Languedoc-Roussillon ?

Hervé MORIN: "Ecoutez, c'est trop tôt pour donner un bilan définitif. Le Languedoc-Roussillon est une région dans laquelle les discussions se passent plutôt bien. Il y aura notamment Julien Devèze, jeune centriste du Gard, et dans les P.-O. Annabelle Brunet. Pour nous, ces élections régionales sont l'occasion de faire entrer dans le grand bain un certain nombre de jeunes. Le principe national étant de présenter 20 % de candidats Nouveau Centre dans chacun des trois tiers des listes. Et au niveau des régions, on peut avoir une pondération différente en fonction de chaque département."

Retrouvez l'intégralité de l'interview sur L'Independant.com