Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12/12/2009

50 propositions pour le Languedoc-Roussillon!

RETROUVEZ LE DOCUMENT DE SYNTHESE :

LE PROJET DU NOUVEAU CENTRE POUR LE LANGUEDOC-ROUSSILLON. (document .pdf)

et retrouvez ci-dessous listing des propositions du Nouveau Centre Languedoc-Roussillon validées par le Conseil National de ce jour:

Enseignement Supérieur & Formation professionnelle:

Le Nouveau Centre Languedoc-Roussillon propose

 

Un correspondant régional sera spécifiquement dédié au recensement des besoins en formation et à l’adaptation des programmes à ces besoins. Il interviendra en lien étroit avec les services de Pôle Emploi et des chambres consulaires, mais également les Universités et le Rectorat. Pour la région, ce sera un vrai gage de réactivité face à la conjoncture.

Le développement des lycées de métiers au service de la formation tout au long de la vie.

En partenariat avec les acteurs économiques locaux, ces établissements proposeront une palette de formations et de métiers adaptée aux besoins du bassin d’emploi. Ils encourageront la mixité des métiers. Ils sensibiliseront les bénéficiaires des formations proposées aux réalités du monde du travail et aux attentes de leurs futurs employeurs en encourageant l’apprentissage et l’alternance, qui sont des voies royales vers l’emploi. A travers des conventions avec les entreprises et les acteurs locaux, ils pourront garantir l’accès à un emploi stable et durable.

 

Il faut également développer les licences professionnelles qui offrent de meilleurs débouchés aux étudiants

 

Nous proposons également, la création d’une « Maison des DU » qui coordonnerait l’offre en Diplômes Universitaires au niveau régional et permettrait une spécialisation adaptée aux réalités de notre économie.

Dans la même logique, le développement des « VAE » (Validation des acquis par l’expérience ) permettrait à la population active du Languedoc-Roussillon de suivre l’évolution du marché du travail, tout en lui assurant une promotion stimulante et des plans de carrière adaptés.

 

Nous proposons également la généralisation des contrats de transition professionnelle à tous les bassins d’emploi en difficulté.

Signés entre l’Etat, la région et le bassin d’emploi concerné et abondés financièrement par la région jusqu’à 1 million d’euros, ces contrats permettront aux salariés de sécuriser un projet de reconversion personnalisé, à la mesure de leurs compétences, de leur expérience, et de leurs aspirations, qu’il s’agisse d’une formation à un nouveau métier ou d’une création d’entreprise.

 

Enfin, la formation professionnelle de notre région doit s’orienter sur les éco-métiers qui permettront à nos logements d’être mieux préparés à l’augmentation inéluctable du prix de l’énergie.

L’Etat, à travers le plan de développement des métiers de la croissance verte, a commencé à entreprendre l’identification des nouveaux besoins en matière de formation, de recrutement, d’adéquation entre l’offre et la demande et la valorisation des nouveaux métiers.

Nous proposons que notre région adapte son futur plan de formation (qui devra être approuvé dans un délai d’un an après les élections régionales en application de la récente loi sur la formation professionnelle) aux conséquences en termes d’emplois des obligations fixées par le Grenelle de l’Environnement, secteur après secteur, en commençant par les formations du bâtiment.

 

Nous proposons également qu’entre 2010 et 2014, 5% du Budget de la formation soient réorientés chaque année vers des formations de formateurs pour des emplois définis comme prioritaires au regard du développement durable, afin d’accélérer l’effet positif sur l’économie régionale de la croissance verte

Economie:

Le Nouveau Centre propose le pass-entrepreneur…

 

Ce « pass-entrepreneur » constituera un guichet unique à toute personne souhaitant créer, reprendre ou développer une entreprise, afin de lui fournir, en un minimum de temps, les informations, les soutiens existants et l’accompagnement nécessaire pour mener à bien son projet.

Ce « pass-entrepreneur » mettra notamment à la disposition des PME des services d’aide à l’export. Enfin, ils permettront de mettre en contact trois types d’acteurs : des entrepreneurs en quête de moyens pour financer leur croissance ou d’informations face à l’arrivée d’actionnaires ; des investisseurs souhaitant rencontrer des entreprises en recherche de fonds, contacter des réseaux régionaux  d’investissement ou s’informer sur les dispositifs TEPA ; des particuliers souhaitant défiscaliser leur ISF en développant l’économie.

 

 

Secteurs d’avenir : le Nouveau Centre propose :

 

La création d’éco-parcs, pour non seulement accueillir nos entreprises aux normes de la Haute Qualité Environnementale, mais également créer des synergies entre elles afin de mieux valoriser les déchets de leur production.

 

Soutenir l’industrie du Bâtiment en favorisant le renouvellement urbain en direction de l’économie d’énergie, et s’appuyer sur elle pour développer une filière « éco-matériau »  régionale.

 

Développer le secteur de l’énergie solaire, en nous appuyant sur le plan solaire méditerranéen et devenir la tête de pont économique de l’euro-méditerranée.

Agriculture:

Agriculture : Le Nouveau Centre propose :

 

La mise en place de filières agricoles régionales performantes fondées sur les productions d’avenir et la sécurisation des activités agricoles.

En liaison avec les chambres d’agriculture et les réseaux de distribution, la création d’une enceinte réunissant les différents acteurs du monde agricole devra permettre la définition d’un « schéma de développement agricole » articulé autour de cinq objectifs prioritaires :

-          la sécurisation des revenus agricoles.

-          Le développement de filières créatrices d’emplois durables ;

-          La diversification des productions ;

-          La recherche-développement dans le domaine agricole ;

-          Le rééquilibrage des relations entre producteurs et distributeurs.

 

Cela passe également par la généralisation des filières courtes de distribution, qui implique un engagement fort des collectivités pour ce qui concerne la restauration collective. En l’espèce, la région doit s’engager à cela concernant la restauration collective des lycées. Mais aussi en assurant le développement de formations spécifiques du milieu agricole dans la vente directe, la maîtrise de la communication, et des nouvelles techniques de commercialisation.

 

Il importe par ailleurs, de permettre aux agriculteurs de diversifier leurs revenus, en développant leur participation à la production d’électricité solaire ; et en les aidant à s’équiper et à s’adapter aux nouvelles possibilités liées à l’agro-tourisme.

 

Tourisme : Le Nouveau Centre propose :

 

Un grenelle du tourisme régional

Réunissant les professionnels, les collectivités, les associations de consommateurs, ce grenelle pourrait aboutir à la définition d’objectifs clairs qui engageraient la région dans la voie d’un tourisme « équitable et de qualité ». Un label pourrait être créé afin de permettre aux touristes d’identifier clairement les établissements signataires.

 

Créer une cellule de veille « internet » pour aider les professionnels du tourisme à mieux répondre aux nouvelles exigences des consommateurs.

 

Favoriser l’agro-tourisme et le tourisme vert, en créant divers itinéraires de randonnée (pédestre, équestre, ou cycliste) orientée sur notre patrimoine viticole et gastronomique.

 

Etablir des conventions entre guides touristiques et compagnies théâtrales pour animer nos sites patrimoniaux. Dans certains cas, développer l’implication des habitants dans cette animation.

 

Transports : Le Nouveau Centre propose :

 

Faire du TER, un véritable Métro Régional. D’abord par son prix, en permettant l’accès à tous les transports en commun pour 1€50 par jour, y compris sans abonnement.

Ensuite par son aspect pratique, en augmentant également la fréquence et l’amplitude horaire des TER. Notamment aux heures de pointe pour ce qui est du cadencement, et le soir et le week-end concernant l’amplitude.

Enfin, en sécurisant les rames en les équipant systématiquement de caméras de vidéo-surveillance.

 

La mise en place d’un plan régional de bornes électriques pour les voitures de demain.

Les languedociens qui disposent de véhicules électriques non polluants pourront ainsi les utiliser sur de longues distances.

 

Logement : ce que le Nouveau Centre propose :

 

Entre 3 et 4 millions de ménages, dont la majorité (80%) n’habite pas dans le parc HLM éprouvent chaque hiver des difficultés à se chauffer. La création d’une aide régionale afin d’encourager les économies d’énergie permettra d’améliorer cet état de fait. Cette aide sera attribuée sous condition de ressources et s’ajoutera pour les personnes les plus modestes aux dispositifs existants. Elle prendra en compte le diagnostic énergétique du logement, qui sera effectué par un expert local et partagé avec l’occupant, ainsi que les travaux nécessaires pour réduire significativement la facture d’énergie.

 

La région devra également apporter son appui technique et financier aux communes et aux communautés de communes pour les inciter à réaliser un diagnostic thermographique aérien. Ce diagnostic identifiera les bâtiments les moins bien isolés et permettra de mieux définir les priorités de rénovation.

 

Nous proposons également la création d’une agence de la location étudiante afin d’optimiser l’occupation du parc immobilier régional. Saturé l’été, il laisse vacant de nombreux logement durant les mois d’hiver qui pourrait permettre à de nombreux étudiants de se loger pendant l’année scolaire.

 

Cette agence pourra également coordonner le lancement d’un plan de logement étudiant, en coordination avec les CROUS et avec les établissements d’enseignement supérieur.

 

Cette agence pourra également faciliter l’accès des locataires au logement par la généralisation d’un mécanisme de cautionnement régional favorisant la co-location.

 

Santé : Le Nouveau Centre propose :

 

Le développement des liaisons héliportées médicalisées :

En cas d’accident ou d’affection grave, c’est dans les trente premières minutes que se joue le pronostic vital. Grâce à la signature de convention avec des compagnies de transport héliporté, notamment dans les zones les plus éloignées des points d’offre de soin, chacun pourra être pris en charge dans les meilleurs délais, quel que soit sa position géographique.

 

La création de bourses régionales pour les étudiants en médecine, en contrepartie de l’engagement d’exercer sur le territoire pendant au moins cinq ans après l’obtention du diplôme.

 

Le doublement de la formation de personnels soignants (infirmiers, aides soignants, aide à la personne, kinésithérapeutes) pour lutter contre la désertification médicale.

 

Solidarité inter-générationnelle : Le Nouveau Centre propose :

 

Le soutien et l’implication du Conseil Régional Languedoc-Roussillon dans la création de Maisons non-médicalisées, mais sécurisées pour les personnes âgées au prix des logements sociaux.

 

Culture : Le Nouveau Centre propose :

 

Le développement et le soutien sans faille aux langues régionales, que ce soit dans l’enseignement, dans les médias, ou sur les sites touristiques. Il en va de même pour toutes les manifestations traditionnelles, qui font la richesse culturelle de nos campagnes.

 

La mise en place de « contrats culturels de territoire » entre les régions et les acteurs de terrain. Il manque aujourd’hui un maillon entre les acteurs de terrain (mairies, intercommunalités, associations) et les services de la région. Ces contrats culturels de territoire valoriseront les initiatives locales et proposeront une aide logistique et humaine pour monter et développer des projets et créer des liens avec les artistes. Ils seront assortis d’objectifs tels que la diffusion de l’offre culturelle sur l’ensemble du territoire, la construction d’équipements culturels en lien avec les intercommunalités (conservatoires, salles de spectacles,…)

 

Le développement de conventions entre les compagnies théâtrales et plus largement du spectacle vivant pour animer et faire vivre nos hauts lieux patrimoniaux, et raconter, en collaboration avec les guides, leur histoire.

 

La création d’un grand festival qui pourrait faire venir des artistes de renommée mondiale, comme cela se fait dans le nord de la France (Eurockéennes à Belfort, Rock en Seine à St Cloud, Vieilles Charrues en Bretagne, ou le festival d’Arras).  Ces festivals, soutenus par les Conseils régionaux sont devenus des affiches importantes pour ces régions, et participent à leur image, à leur attractivité touristique et à leur activité économique.

 

Le développement d’une offre culturelle via internet, notamment par la retransmission des concerts et spectacles dans les salles et par la création d’un portail web culturel régional offrant différents services d’information, de visionnage de spectacles, de visite virtuelle des musées, de forums d’échanges et de débats entre acteurs culturels, d’exposition en ligne, etc… Cela constituerait également un véritable « Officiel » qui assurera une information exhaustive des spectacles proposés dans la région.

 

Le financement de l’enseignement pré-professionnel et professionnel de la musique, du théâtre, et de la danse dispensés dans les conservatoires.

 

La création d’un pass culture-transport qui comprendrait l’accès à divers spectacles à des tarifs préférentiels ainsi que la mise à disposition d’un bus-culture pour favoriser la mobilité des publics au sein de la région.

 

Le Nouveau Centre propose :

Affirmer l’identité européenne et méditerranéenne de notre région :

 

La gestion des fondes européens (notamment FEDER, FEADER, et FSE) au niveau des régions pour optimiser l’utilisation de ces fonds. Ceci contribuera à simplifier l’instruction des dossiers des fonds européens.

 

Le fléchage des fonds déconcentrés sur les projets prioritaires des régions dans les domaines de l’innovation, de la recherche et du développement durable au service de notre compétitivité.

 

La création d’un véritable service des affaires européennes dans chaque administration régionale. Sous l’autorité d’un vice-président de la région en charge des affaires européennes.

 

La création d’un Erasmus des apprentis, qui reposera sur deux piliers : la généralisation de l’enseignement d’une langue vivante dans les formations et le développement de la mobilité internationale.

 

Faire de notre région, une démocratie locale exemplaire :

 

La transparence totale sur l’octroi des subventions.

 

L’engagement d’assiduité des élus du Nouveau Centre et d’information vis-à-vis de leurs électeurs.

 

Le gel des dépenses de fonctionnement :

Les régions ont été créées pour investir, faire des dépenses pour l’avenir. Aujourd’hui en Languedoc-Roussillon, l’augmentation des dépenses de fonctionnement et en particulier de communication, est venue creuser notre dette, et alourdir encore nos impôts. Nous nous engageons à mutualiser et à créer les synergies indispensables pour réduire le coût de l’administration régionale. Dans le contexte actuel, c’est une question de responsabilité vis-à-vis de notre économie et des générations futures.

 

Réduire le coût carbone de la Région :

En remplaçant les véhicules de la flotte régionale par des automobiles hybrides et en limitant les voyages « d’études » des élus et de l’administration, par une compensation carbone systématique.

Tourisme : Le Nouveau Centre propose :

 

Un grenelle du tourisme régional

Réunissant les professionnels, les collectivités, les associations de consommateurs, ce grenelle pourrait aboutir à la définition d’objectifs clairs qui engageraient la région dans la voie d’un tourisme « équitable et de qualité ». Un label pourrait être créé afin de permettre aux touristes d’identifier clairement les établissements signataires.

 

Créer une cellule de veille « internet » pour aider les professionnels du tourisme à mieux répondre aux nouvelles exigences des consommateurs.

 

Favoriser l’agro-tourisme et le tourisme vert, en créant divers itinéraires de randonnée (pédestre, équestre, ou cycliste) orientée sur notre patrimoine viticole et gastronomique.

 

Etablir des conventions entre guides touristiques et compagnies théâtrales pour animer nos sites patrimoniaux. Dans certains cas, développer l’implication des habitants dans cette animation.

Commentaires

D'excellentes propositions qui concluent un véritable travail de fond, c’est une vision pour le futur et le développement de notre région, il ne faut pas laisser passer cette chance.

Bravo pour ton travail mon cher Julien, je sais que tu seras le porteur et le défenseur de tes propositions.

Xavier

Écrit par : Xavier GAUTRUCHE | 16/12/2009

Bravo pour ces propositions! C'est un travail remarquable qui honore la vie politique de cette région. J'espère que vous serez entendu, et et que vous pourrez le défendre comme il se doit dans l'hémicycle, comme vous l'avez fait samedi à Paris!
A bientôt.
Reynald

Écrit par : Reynald Cardo | 17/12/2009

Beau travail,ne laissons pas passer cette chance pour le languedoc roussillon.
Philippe du Roussillon

Écrit par : philippe | 30/12/2009

jean luc boeuf quimper

Écrit par : Jaillilmimips | 06/09/2014

Les commentaires sont fermés.