Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/10/2009

Les arbres aux racines profondes sont ceux qui montent le plus haut...

photo Manifestation Anem'Oc à Carcassonne.jpg

... ainsi parlait Frédéric MISTRAL, illustrant l'importance qu'une région doit attacher à ses racines pour savoir qui elle est, d'où elle vient, et où elle va. En nos terres languedociennes, provençales, camarguaises, catalanes, roussillonnaises, cela est d'autant plus vrai, que c'est toute l'identité et l'esprit de notre région qui est insufflé par les valeurs et les traditions de nos territoires.

Terre de résistance, terre de révolte, notre région ne saurait accepter une culture jacobine centralisatrice telle que la conçoive parfois nos édiles parisiens. Les élus centristes empreints d'un humanisme et d'une foi inébranlable en la capacité des hommes à s'administrer eux-mêmes ont toujours porté le message fort de la décentralisation. Ils ont également défendu ardemment, le principe de la reconnaissance des langues régionales comme patrimoine de la République et son inscription dans l'article 75-1 de la Constitution.

Au quotidien, dans les collectivités locales, ils n'ont de cesse de défendre la liberté de l'enseignement bilingue, notamment au sein des Calandretas; mais également toutes nos traditions qui font vivre notre identité et permettent à ceux qui, nombreux, arrivent en Languedoc-Roussillon en provenance d'autres régions, et trouvent ainsi un terrain favorable d'intégration.

Nos cultures régionales ne doivent donc pas être traitées par le mépris, mais au contraire, par un respect et un volontarisme fort quant à sa pratique.

C'est pourquoi, avec de nombreux élus du Nouveau Centre, comme Jean-Marc AMBROSINO, Délégué Départemental de l'Aude et Premier Adjoint de Port-la-Nouvelle, ou encore Annabelle BRUNET, Vice-Présidente de l'agglomération de Perpignan et déléguée départementale des Pyrénées Orientales, je tenais à être présent samedi 24 octobre pour manifester notre soutien aux langues régionales à Carcassonne.

Les commentaires sont fermés.